LA Grasse matinée Prévert

La Grasse matinée

 

Intro :

 

I thème sérieux, satire sociale

Cf « terrible »  = un des  1er  et dernier mots  du poème  donc gravité donc sérieux du poème ,

 

1) souffrance  d’un homme

a)      la faim

mot à la rime = mis en valeur

homme qui a faim   4  6   répétition

champ lex nourriture    veau   vinaigre    qui se mange   mangé

café  conserves sardines   croissant 

 

n’a pas mangé cf négation

sans manger

un deux trois

un deux trois : ns entrons ds les pensées du pers, répète les nbres pour s’assurer qu’ils sont exacts

 

cela fait trois jours

trois jours

trois nuits : verts courts , insistance sur la durée

chiffres répétés qui insistent sur la durée inacceptable

 

donc thème du manque de nourriture= thème central

 

b) un homme mal en point

cf tête couleur de poussière = sale, malade ?

+ titube = malaise physique du à la faim

 

b)      nourriture = véritable obsession 

 par contre  l’homme est  indifférent à son aspect physique  cf ce n’est pas sa tête qu’il regarde  ( cf négation

mais nourriture = obsession :

 cf il songe / il imagine une autre tête

qd il se regarde ds la glace  il imagine une autre tête = obsession de la nourriture cf comme ds les dessins animés

 

il remue doucement (car savoure)  la mâchoire

il grince des dents

 donc s’imagine qu’il mange  = sorte d’hallucination

 

ds l’intérieur de sa tête  un brouillard de mots * 2 = métaphore = tt se mélange ds sa tête, cf la liste de ts les noms d’aliments , liste qui remplit ses pensées= obsession

 

c)      impuissance de l’homme

 

ça ne peut pas durer car risque de mourir, vie en jeu

ça dure

répétition sans négation= insiste sur le caractère inextricable de la situation ; difficile d’en sortir

 

protégées         répétition pour insister sur la distance entre homme et nourriture  , le degré de séparation entre lui et la nourriture

que de barricades   que de = insiste sur le grand nombre

 

d)     seule solution = crime 

cf accélération avec vers courts , sonorités violentes comme si enchainement inéluctable, cf ! = tension qui monte

cf café crème/ café crime  = une seule lettre qui diffère= tt se mélange ds sa tète

égorgé= crime violent = homme poussé au crime pas la faim, une sorte de coup de folie

 

2) face à cette souffrance :  société indifférente, qui tente, donc responsable du crime ?

a) indices de lieu= derrière vitre donc nourriture inaccessible

pluriels cf sardines par exple= tt ce qui donne envie= grande quantité

odeur du croissant qui tente

accumulation de nourriture cf  34  35  36 

+ surprotections cf répétition de protégé

Société = tentatrice

 

b) un homme solitaire

cf il = seul

 

c) un monde dénué de sentiments cf fin= ton d’un compte rendu journalistique : 52…56

un homme / un assassin mais pas de nom,  + des précisions chiffrées cf 2 francs …

mais on ne parle pas des causes …  

ton très froid

indifférence à la souffrance de cet homme, qui l’a poussé au crime

 

or homme honnête cf 2 francs  0.70

1 café 2  tartines 25 cts cf précision des chiffres qui insistent sur le petit vol

Contraste entre le crime et le vol= coup de folie

 

 

II- narrateur qui n’est pas indifférent  à cette souffrance contrairement à la société

Cf terrible  au début et à la fin = prise de position du narrateur

+ généralisation   l’homme qui a faim, donc pas un homme en particulier, mais ts les hommes qui ont faim

+ titre ironique = grasse matinée, certains la font (= dorment) et ont de quoi manger cf grasse, d’autres font maigre, et sont réveillés tôt par la faim

 

Titre :  grasse matinée, jeu de mots sur grasse, elle est maigre pour l’homme puisqu’il n’a rien à manger/ grasse matinée, alors que se lève à 6 h le ventre vide ;

Donc antithèse

sa grasse matinée à lui ce sera un café et 2 tartines beurrées

 

 

 

III mais dénonce sur un ton qui reste léger

 

- Thème sérieux mais une légère qualité chantante

 

*Cf vers courts

*Voc simple

*Jeux de mots 

Il imagine une autre tête

Car le monde se paye sa tête = se moquer, alors que jusque là on parlait de vraies têtes

 

+ café crème/ café crime = jeu sur les sonorités

 

*côté enfantin  

1  2  3  = similitude avec comptine + répétitions enchaînements

 

 

*procédé que l’on trouve ds les dessins animés

Il imagine une autre tête, une tête de veau … sur son corps, comme qd les pers ont faim ds les dessins animés, voient un poulet

 

 

+ conclusion : poème qui dénonce, mais de façon simple et légère : constante chez Prévert  ( ton bcp plus sérieux et solennel ds Mélancolia par exple)

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site